Votre identité, votre meilleur atout

Votre identité, votre meilleur atout
personal branding

Votre marque ne peut être anonyme

L’anonymat, concept très en vogue sur internet, et très utile pour faire un peu tout et surtout n’importe quoi. Ce concept soit disant protecteur trouve rapidement ses limites lorsque vous souhaitez monétiser votre audience.

Vous aimeriez sans nul doute rester bien au chaud, à l’abri derrière votre écran, mais vous aimeriez aussi beaucoup vendre vos produits, ou vos prestations. Il va donc falloir faire un choix.

La confiance n’est pas aveugle

Comme vous le savez sans nul doute, une relation de confiance est primordiale pour vendre, et plus encore sur internet, là où la dématérialisation règne. Pour franchir cet obstacle, la première des choses est de sortir de l’ombre et vous montrer à vos prospects. Ces derniers ont besoin de savoir qui vous êtes.

On ne vous demande pas d’afficher votre carte d’identité sur votre site, ou encore vos revenus, vos statistiques, et j’en passe. En revanche, il serait de bon ton d’afficher un votre tronche, ainsi qu’un bref (ou moins bref) aperçu de votre parcours, à la fois personnel et professionnel.

L’objectif de cette démarche est d’humaniser votre site, il faut que vos visiteurs ressentent votre présence au travers de vos divers contenus. Cette présence est des plus importantes. Elle sera un premier filtre sur la liste des prospects. En effet, on ne peut pas plaire à tout le monde, alors, ne cherchez surtout pas à être une autre personne que celle que vous êtes. Tôt ou tard, vous serez démasqué, et vous aurez un mal fou à vous en relever.

Si vous prenez le pari du Story Telling, ne racontez pas non plus des conneries, n’en rajoutez pas, n’inventez pas. Soyez sincère, simplement sincère. Car là encore, sur le net, tout va très vite. Une supercherie démasquée serait bien néfaste pour vous.

[blockquote8]Vous pourriez être tenté de vous la raconter, d’expliquer votre pseudo rédemption, ou alors que vous avez refusez un boulot de merde super bien payé en Australie, ou la Défense, et ainsi de suite. Un excès de confiance est vite arrivé quand on vit dans le mensonge, la garde se baisse, et vous lâchez une petite info qui fait vaciller tout votre château de carte. Dommage.[/blockquote8]

L’anonymat et le mensonge seront vos pires ennemis pour prospérer sur la toile. Mieux vaut refuser un client parce que vous ne savez pas faire, plutôt que de prendre le client et mal le servir.

Gagner la confiance d’un prospect est compliqué. Enfin, tout est relatif. Dans certaines sphères, il suffit de gonfler les pectoraux (les chiffres), de servir le même plat tous les trois jours (vive le copywriting), de faire quelques résumés de gourous américains, de balancer quelques chiffres fumeux sur « comment j’ai gagné mes premiers milliers d’euros », et en avant la musique. Vous allez vous retrouver avec des fans. Bon, là c’est un milieu un peu particulier ou l’esprit d’équipe prédomine : Un esprit pour toute l’équipe. La pensée unique en somme.

La créativité comme alliée

Ce mode de pensé est l’antithèse même de l’esprit de créativité qui doit animer l’entrepreneur. Copier n’est pas créer. Aussi, pour vous démarquer, utilisez ce que vous avez d’unique : vous. Certes, un coach est un coach, et qui a-t-il de plus ressemblant à un coach qu’un autre coach ?

La démarcation entre ces deux entités tiens dans la personnalité de chacun. Dans la façon d’avoir absorbé le savoir et de le restituer, dans la façon d’aborder son rapport à l’humain, dans l’utilisation de ses mots.

Aujourd’hui, quand je surf sur les blogs de webmarketing, tout y est extraordinaire, tout y est fabuleux, fantastique, l’argent y coule à flot, vous y êtes, vous en tant que lecteur, promis à un brillant avenir. Bref, rien ne ressemble plus à un marketeux qu’un autre marketeux. Pour un secteur où la créativité devrait reine, il me semble que la copie est une vertu. Que ces derniers partagent les mêmes références américaines datant d’il y a 10 ans, pourquoi pas. Là où le bât blesse, c’est quand tous utilisent les mêmes arguments, les mêmes ficelles.

[message_box title="Le copywriting" color="red"]

N’oubliez pas, dans Copywriting, il y a copie…C’est tout, sauf un hasard.

[/message_box]

Où se trouvent l’inventivité, la créativité, la différenciation. Vouloir vendre une chose. Vouloir vendre toujours, tout le temps, à n’importe quel prix, est-ce vraiment bon pour votre relation de confiance avec vos visiteurs ? Ne serait-il pas judicieux de leur parler, parfois, pour le simple plaisir du partage, de l’échange. Donner de soi, sans arrières pensées aucune, est aussi important pour votre image. Donner pour recevoir.

C’est votre chance

Sortir de votre anonymat, se montrer tel que vous êtes, c’est votre différence, peut-être votre chance. Il vous faudra bien du temps, bien des essais avant de trouver les mots justes, l’équilibre entre le don et le marketing. Vous referez vos pages, encore et encore, de vos erreurs, vous apprendrez.

Mais à l’heure ou vos visiteurs sont considérés comme des portemonnaies sur pattes, de vulgaires cibles, pourquoi ne pas tenter de voir en eux des êtres humains et les considérer comme tel ? Le discours peut paraitre utopique, un peu trop beau, enjoué. Pourtant, la réussite de 4h18 est basée sur ce discours. Et après sept mois de blogging, je ne suis pas à plaindre.

Pour valoriser vos prospects, il serait temps d’être vous-même et de sortir des traditionnels « vous êtes fantastiques ». En 2013, le « content marketing » sera roi. Depuis que le net est net, et plus encore dans les années à venir, le contenu sera roi. Pour que votre contenu soit roi, il vous faudra y mettre de vous, de votre expérience, il vous faudra valoriser vos visiteurs, au-delà des flatteries habituelles et réchauffées.

En copiant ce qui se fait ailleurs, vous êtes un anonyme de plus dans la masse. Cherchez ce qui fait votre différence, cherchez en vous ce qui vous motive à faire ce que vous faites, cherchez à attirer les gens à vous. Dans le monde de l’auto-entreprise, au-delà d’un service, vos prospects veulent acheter un humain, une compétence, une relation de confiance.

Sortez de l’anonymat, bousculez les codes, prenez des risques. Soyez un entrepreneur, et n’oubliez pas qu’un entrepreneur, un vrai, c’est un créateur. Alors, créez ! 

Ayez la partagitude, c'est ça la bloguitude !

 Partager sur G+


Ressources pour votre blog

guide blogueur pro pdf
47 réponses
  1. Bertrand
    Bertrand says:

    Sur la sincérité je ne suis pas convaincu qu’elle aide à la monétisation. Quand on systématise l’exploitation du désespoir des gens, finalement on risque quoi ? Les désespérés feront tout pour continuer à croire le « gourou », même si on leur donne toutes les cartes en main pour se désintoxiquer. La mauvaise réputation, étant donné que l’objectif est de récupérer un maximum de pognon, elle n’existe pas pour ceux qui y parviennent.
    La seule exigence me parait être de parer à toute éventuelle action en justice (par exemple en ayant une bonne politique de remboursement, ou en remboursant ceux qui pourraient vraiment gêner le business).
    Je trouve que c’est un thème proche de celui de ce qui sépare le droit de la morale : la morale est une affaire privée, en revanche chacun doit respecter la loi. En droit français on peut mentir si on ne s’appuie pas sur des éléments écrits (dans notre cas des témoignages bidon par exemple, ou des relevés de compte falsifiés), auquel on tomberait dans l’escroquerie.
    Il me semble que l’idée est de suivre le marché, et que si le marché veut être aveugle sur les réalités actuelles du marketing internet il faut avoir être en phase.
    Tout ça en tant qu’observateur, puisque n’ayant aucune présence sur le net.

  2. Simon
    Simon says:

    Entièrement d’accord avec tout. D’ailleurs j’ai changé le titre de mon blog par « blog perso de Simon Legouge » et je conseil a tout le monde de se prendre son domaine en .com ou .fr via doyoubuzz qui est vraiment sympa pour 29€ l’année.

  3. Vincent
    Vincent says:

    Pas faux sans pour autant aller jusqu’à montrer forcément sa tronche et son CV mais pour en avoir personnellement été confronté au « dilemme » je n’ai plus de soucis à m’afficher ainsi qu’à mettre des mentions légales tout à fait claires sur mes sites même sans rien à avoir à monétiser dessus. Certes ce ne sont ni des sites de commerces ni des blogs mais je suis très sensible aux mentions légales sur les sites, certains se foutant ouvertement du monde en ne mettant dessus que l’hébergeur.
    +1 ;)

  4. LaurentB
    LaurentB says:

    Je vois qu’on est (encore une fois) sur la même longueur d’onde.
    Mettez de l’humain dans votre site et surtout faites parler vos tripes et votre coeur !

    Après, faut pas se lancer sans maîtrise et contrôle. Sinon, ça peut donner les vidéos d’un certain Florian ;-)
    Quoi que ça reste touchant, comme tu disais sur Twitter.

    • Stephane Briot
      Stephane Briot says:

      Quand on bosse à son compte, vouloir se la jouer Audi, je veux bien. Mais Audi, c’est une marque en place depuis… heu, longtemps.
      Dans le marché qui est le notre, on bosse sur nos noms, à titre perso.
      Alors, forcément, si on y met pas un peu de nous, qu’est-ce qui fera que ?
      L’humain, en auto entreprise, c’est juste du bon sens.

      Pour le Florian, ouais, c’est touchant. J’espère qu’il apprendra de ses (nombreuses) erreurs… Mais là, c’est une autre affaire.

  5. Léa
    Léa says:

    Salut Stéphane,

    Ce n’est pas moi te contredira sur ce sujet puisque j’ai également rédigé un article dans ce sens dont j’ai inséré le lien sur mon nom.

  6. aka
    aka says:

    Bonjour,

    J’achète mes yahourts Danone, ma pate à tartiner Nutella, mon lait Candia, ma bière Corona, ma voiture Citroen, mon ordi HP, mes chaussures Kickers, mon Jeans Levis, ma TV Samsung, mon téléphone Blackberry …

    Et je ne connais ni Mr/Mme Danone, ni Mr/Mme Nutella (ou Ferrero), ni Mr/Mme Candia etc.

    J’ai confiance car ce sont de bon produit (si si je vous assure que les français savent faire des voitures, et je consomme Nutella avec modération… pas toujours la Corona), et que je sais que ces marques tiennent la route.

    Rien à faire de savoir qui est Mme ou Mr Levis, Samsung et Compagnie.
    Et je ne pense pas être le seul.

    Donc pourquoi pas pour un produit d’information?

  7. jacquestang
    jacquestang says:

    Tu as raison Aka, mais chacun sa vie. Moi ma boulangère s’appelle Christine, mon plombier Cédric, mon webmaster Jean michel…… et je suis content de parler à des gens pas à des marques sans incarnations humaines!
    Merci Stéphane, je partage comme souvent!

  8. Rodrigue@blog qui rapporte
    Rodrigue@blog qui rapporte says:

    Si ton lecteur arrive à s’identifier à toi ou ton parcours, c’est un lecteur conquit que tu obtiens, niveau marketing, c’est super important.

    Si tu as de quoi montrer, niveau stat ou sur ton parcours (on en parlé lors de notre conversation de l’autre jour) c’est important d’en faire profiter tes futurs « clients » qu’ils puissent au moins vérifier ton taf.

    Comme le dis Laurent, après il faut maitriser ton sujet, je n’ai aucun doute là dessus en ce qui te concerne.

  9. Philppe de Rouler Moins Cher
    Philppe de Rouler Moins Cher says:

    Je suis assez d’accord avec la nalyse de Aka. Ce n’est pas le fait de savoir si un blog est géré par Maurice Marouani, Norbert Boutboul, Aurélien Petitcoquin ou Nadia Enveutuenvoila qui donnera de la VALEUR à son contenu qui peut rester nul à chier à coté d’un blog anonyme.

    Certains axent toute leur communication sur leur personne : Korben, Zlatan, Seb le marketeux (cherchez l’erreur de casting)
    D’autres axent toute leur communication sur leur contenu : Presse-Citron, Auto-Collection, BlogAuto…

    Mais d’une façon globale, un blog a besoin de crédibilité. La personnalisation d’un blog amène de la crédibilité « j’assume ce que je dis ». C’est une condition nécessaire, mais pas suffisante pour marquer des points dans la course à cette putain de crédibilité.

    • Stephane Briot
      Stephane Briot says:

      Bah je suis pas d’accord avec toi.
      A un moment, si tu blogue de la même façon que ton voisin, pourquoi je viendrais chez toi plus que chez le voisin ?
      Quand tu t’engages à titre personnel, faut te montrer. On ne parle pas dans cet article de marque comme Renault, Audi, Danone, mais bien de personne X ou Y qui font leur business en leur nom propre.
      Et que tu le veuilles ou non, sur ce marché, les gens achètent autant tes compétences que toi (tes idées, ta bonne gueule, ta réputation).
      Ta crédibilité passe par là, à mon sens.

  10. Annuaire
    Annuaire says:

    [quote]J’achète mes yahourts Danone, ma pate à tartiner Nutella, mon lait Candia, ma bière Corona, ma voiture Citroen, mon ordi HP, mes chaussures Kickers, mon Jeans Levis, ma TV Samsung, mon téléphone Blackberry …
    Et je ne connais ni Mr/Mme Danone, ni Mr/Mme Nutella (ou Ferrero), ni Mr/Mme Candia etc.[/quote]

    Outre le fait que je suis plus Audi et Samsung, je crois que c’est un peu hors sujet par rapport au topic. En effet, tu parles là de marques ayant pignon sur rue et présentent sur des marchés depuis des décennies et qu’elles n’ont « plus grand chose à prouver » (je portais des kickers gamins et j’ai 40 balais) et que tu n’achètes pas ces produits sur internet et que ce sont des produits de grande consommation.
    Il en est tout autrement des gens, entreprises de service dans des niches ou marque peu connues.
    J’adore le Nutella et Mr Nutella est mon pote, iles est super kool :D

    • Stephane Briot
      Stephane Briot says:

      Voi-làà ! On parle de vous, de moi, de nous.
      Pas de multinationale, ou le boulot n’est pas tout à fait le même, les moyens à disposition aussi.
      Nous, sur quoi va-t-on jouer ? bah, sur ce que l’on a de plus vrai : nous.
      Nos compétences, nos bonnes gueules (enfin, surtout moi), etc…
      Donc, nous somme impliqués de façon très personnelles dans NOS aventures pro.

  11. philippe
    philippe says:

    Le personnal branding (et l’author rank) prennent une part prépondérante dans toute stratégie de visibilité désormais. Communiquer avec sincérité et transparence… être éthique dans ses relations personnelles et professionnelles sont le meilleur moyen d’entretenir des relations durables.

    • Stephane Briot
      Stephane Briot says:

      Yep, va falloir prouver ce que l’on avance. Et c’est pas un mal.
      C’est bien beau de se bombarder expert, mais faut avoir le coffre qui va avec.
      Et là, déjà, y’a moins de monde pour jouer :D

  12. LaurentB
    LaurentB says:

    @Stéphane Briot : Cela va même au-delà du stade de l’auto-entreprise. D’ailleurs, je suis en SARL et pourtant j’ai opté pour la mise en avant de mon identité.
    Dans tous les cas, cela ne se limite absolument pas à un régime fiscal.

    Regarde comment PKM a porté Priminister comme une tortue porte sa carapace. Pareil pour Cassard et Archiduchesse. Sauf que ce dernier est allé trop loin, se rendant difficilement dissociable du site (d’où sa difficulté à avoir trouvé un acheteur).
    Je reste seulement sur des exemples Web, mais c’est aussi vrai pour des sociétés IRL (Steve Jobs anyone ?).

    Même une mascotte ou un porte-parole peuvent servir de façade frontale, si les dirigeants ne veulent pas se mettre en avant.

    • Stephane Briot
      Stephane Briot says:

      Je me contentais de relater à mon propre niveau.
      Les exemples que tu cites là sont pertinents, et on tous le point commun d’un acteur fort qui aura su créer, fédérer autour de sa personne sans jamais rien consentir.
      Jobs en est le parfait exemple, il est allez au bout du bout de ses idées. Je n’aime pas du tout Apple, mais force est de reconnaître la force de création et d’implication de son génie de fondateur.
      D’ailleurs, l’héritage va être très lourd à porter.

      Pour ce qui est de ton cas, je t’imagines mal te cacher derrière un prête nom, ou autre. Au contraire ! Cela me semble donc logique que tu fasse ta communication sur ton nom.
      Si un jour je devais passer en SARL, je resterais également avec ce que j’ai construit : Mon nom et 4h18.
      Pourquoi changer alors que cela fait un bail que je communique autour de cela ? De plus, bossant seul, je ne vais pas partir sur un délire « notre entreprise », « nos services »… oO

  13. aka
    aka says:

    Je suis bloggeur et j’ai commencé à éditer anonymement pour des raisons professionnelles.
    Du coup (n’ayant plus mes contraintes pro), je continue comme ça.

    Ca n’a pas empêché des professionnels confirmés de venir sur mon blog d’acheter les lectures conseillées et de s’orienter vers les méthodologies dont je parle (je précise: je ne pratique pas l’affiliation).
    Le contenu ! Pas le branding.

    J’ai créé 2 produits d’information que je donne car pour moi Internet n’est pas un supermarché mais un lieu de partage.
    Je me construis un réseau, et ça n’a pas de valeur.
    Le contenu, encore le contenu ! Pas le branding.

    Dans ma niche, des élèves d’O. Grosgland se mettent à vendre des formations : de 500 à 2000€.
    Je trouve cela inadmissible car le savoir se partage… ce sont les compétences qui se vendent.
    J’ai donc décidé de créer une formation complète et de la mettre gratuitement à disposition de mes visiteurs… si ça peut éviter que ma niche ne devienne le bordel de la niche marketing.
    Et pas un truc kitch puisque je vais travailler avec un monteur/cadreur et que je suis à la recherche d’un designer/graphiste.
    Le contenu, encore le contenu et toujours le contenu ! Pas le branding.

    Franchement, si ce qu’on j’offre à ses lecteurs est de qualité, qu’est ce qu’ils en ont à carrer de savoir si vous aimez le point de croix, passer vos vacances à pétaouchnok ou de savoir dans quels types de boites vous avez bossé.
    Ce qui compte pour eux, c’est ce que vous avez à leur offrir.

    Et là vous allez me dire… oui mais moi je vends sur Internet
    Si vous êtes si sure de la qualité de votre produit et de votre expertise… donnez leur votre 1er produit/formation/service… pas votre branding!

    (N’essayez pas de me faire verser une larme avec : Levis/citroen/Nutella n’ont jamais donné de produit… vos couts de production sont proche de zéro)

    Effectivement, c’est ma vie, c’est mon avis (et comme disait Coluche, les avis c’est comme les trous du cul, tout le monde en a un).
    Mais ouvrir les commentaires c’est ouvrir les portes aux trous du… euh aux avis divergents, alors j’en profite.

    • Stephane 4h18
      Stephane 4h18 says:

      Globalement, tu as raison.
      Mais la façon dont tu procèdes, c’est une forme de « branding ».
      Ton marketing, c’est ton contenu, non ?

      Je me suis rendu compte d’une petite chose durant ces dernières années : le réseau, ma tronche, mon envie de bien servir mes clients, c’est ça qui m’as permis de faire mon trou.
      Je ne suis pas en train de dire que c’est LA seule et unique façon de faire.
      Mais je défends l’idée qu’une personne qui travaille en son nom, c’est mieux de savoir qui elle est.
      Voilà, c’est mon point de vue, et il n’est pas universel.

      Pour les commentaires, je suis plus qu’ouvert, et surtout quand on est pas d’accord, la preuve (:

  14. aka
    aka says:

    Pour mon dernier paragraphe ; il s’agissait simplement de prendre les devants sur Jacques qui allait me faire remarquer que je racontais une nouvelle fois ma vie.

    Sinon, ma démarche est peut être une forme de branding, mais je faisais allusion au titre et à l’image de l’article.
    Je pense tout simplement que ce n’est pas notre meilleur atout.

    Mais tout pareil qué Miguel, ce n’est que mon point de vue et il n’est pas universel non plus.

  15. Philippe de Rouler Moins Cher
    Philippe de Rouler Moins Cher says:

    Je reste sur la position défendue par Aka, même si celle de Stéphane n’est pas forcément si éloignée. Si je viens sur 4h18, ce n’est pas parce que je trouve sa tronche cool, pas parce qu’il habite à Marseille, pas parce qu’il est heureux en famille, … mais bien par le CONTENU et l’AMBIANCE que propose le blog.

    Alors évidemment, contenu et ambiance sont une émanation de la personnalité de l’auteur du blog, il ne faut pas le nier. Mais n’est pas Zlatan qui veut …

    Après, l’exercice de personnalisation a ses propres limites : on ne dit bien que ce que l’on veut dire dans la page « A propos »… je pourrais citer au moins 2 blogs dont les auteurs ont opportunément occulté de parler des faillites enregistrées par les sociétés qu’ils ont géré par le passé pour ne garder que le coté golden boy winner ki kasse la barak…

  16. Jean-Luc
    Jean-Luc says:

    La personnalité, l’humanité, l’identité et l’expertise d’une personne, cela ressort de ces écrits, de sa façon de traiter les sujets, du partage d’information qu’elle met en place et de sa capacité à apporter son regard et faire transparaître sa personnalité à travers son site. Et l’on se rend assez vite compte quand, derrière le site, il y a une personne impliquée et honnête qui mène son affaire et partage ses connaissances par plaisir.
    La photo ne va peut-être pas apporter grand chose de plus. En tous cas je n’en vois pas l’utilité, de même que l’identité complète (qui sera toujours visible de toute dans les mentions). Mais cela se défend quand, comme toi, on base son activité sur sa personne.

    Si je viens ici lire tes articles, ce n’est ni pour ta bouille (désolé) ni pour ton nom. Je suis arrivé ici en cherchant des infos sur un thème précis, infos que tu m’as apporté dans tes articles. Depuis, je reste car, au détour des articles qui peuvent m’intéresser régulièrement, il y a un ton, une position et une façon d’entrevoir le partage qui fait la différence.

    C’est la même chose chez Laurent Bourrelly (commentaire au-dessus) que je suis depuis pas mal de temps. Vous seriez tout deux anonymes ou simplement « Stéphane » et « Laurent » que cela ne changerait pas grand chose pour moi.
    Et si nous devions faire affaire ensemble, nous échangerions nos identités à ce moment là et ce serait suffisant.

  17. Christian
    Christian says:

    Salut Stéphane,

    En fait, moi je ne m’appelle pas Christian et j’ai mis la photo de mon beau-frère (au cas ou il y en a un qui aurait envie de foutre des baffes à l’auteur des bouffonneries déballées sur mon blog).

    Et personne ne peut prouver le contraire, tra là là,…et à mon avis, je ne suis pas le premier à faire ça.

    En clair se faire une belle gueule avec un beau discours même si on est moche et con.

    Mais je crois dans une certaine mesure que je les gens s’en fichent.

    Bon, moi, je vends rien, je donne…des claques à ceux qui m’emmerdent et emmerdent les autres, des conneries à la pelle, de l’humour à deux balles (et gratos, c’est pas cher), je donne mon avis et ça c’est un produit unique qui transpire l’expertise, je m’appelle vraiment Christian et c’est vraiment ma photo.

    Maintenant, je ne me gêne pas de dire qui je suis sur le blog,…mais c’est vrai, c’est pas vrai?…en tout cas, c’est à prendre ou à laisser.

    Mais en tant qu’ancien Avocat, j’ai entendu assez de conneries de la part de gens qui cherchaient à passer pour ce qu’ils n’étaient pas comme j’ai entendu des gens qui se battaient pour que l’on reconnaisse ce qu’ils étaient vraiment.

    J’ai une furieuse déformation professionnelle à me méfier de ce que les gens prétendent être.

    Il y a par exemple ceux qui disent qu’ils sont Marketeurs, qu’ils s’appellent Sébastien mais où en fait tout est faux.

    Pourquoi prendre un nom « d’artiste »? A part si on s’appelle Cacaboudin, je vois pas l’intérêt…ah si, si on vent (ce n’est pas une fôte) de la merde on a peut-être pas trop intérêt à se présenter sous son vrai nom.

    C’est un peu un aveu de culpabilité dans le cas d’espèce.

    Enfin, c’est mon avis et ça n’engage que moi.

    Maintenant si certains disent s’appeler Dupont alors que c’est Durant, Nutella alors que c’est Fererro, qu’ils aiment la plongée sous-marine alors qu’ils ne savent pas nager, mais que j’apprécie ce qu’ils font et ce qu’ils montrent d’eux je m’en fiche comme de mon premier plugin.

    C’est un peu barge de leur part, ok.

    Mais c’est la qualité de ce que je vais recevoir plus que les poils dans les oreilles de l’auteur, qui m’intéressent.

    Et de toute façon, multinationales ou bay-sitter je ne pourrai jamais me faire mon opinion que sur la façon dont la personne se vend et pas sur ce qu’elle est réellement.

    Pas le choix.

    Alors oui, investissons-nous, montrons qui nous sommes, à savoir la vitrine de notre produit, en un mot, soyons brillant, mais ne soyons pas naïfs.

    Tout le monde ne va pas se contenter de regarder le menu, ils vont aussi attendre de voir ce qu’ils auront dans l’assiette…et c’est sur cette base qu’ils auront une gastro ou pas qu’ils seront contents ou pas et surtout qu’ils reviendront ou non.

    En un mot, relativisons.

    En plus, on ne peut pas plaire à tout le monde, alors se mettre à poil devant ses prospects, surtout si on a qu’une coucougnette(1), ce n’est peut-être pas toujours bon pour le commerce.

    Jean-Pierre-Edouard-Henri de la Nike ta Mère.

    Heuuu Christian.

    (1): c’est juste pour dire, d’ailleurs j’ai des copains qui n’ont qu’une seule coucougnette

  18. Famille Heureuse
    Famille Heureuse says:

    Coucou Stéphane,
    J’aime beaucoup ce que tu écrits dans cet article.
    C’est en effet une question que je me suis posée en créant mon blog et j’avais lu qu’il était conseillé de renseigner son prénom et son nom et de mettre une belle photo :)
    Mais quand il s’agit de passer à l’action, c’est pas toujours évident.
    Je me suis retrouvée face à mes peurs et doutes.
    J’ai donc donné, dans un premier temps mon prénom c’est tout.
    Puis, très rapidement, j’ai eu envie de mettre une photo, pas genre photo d’identité, mais une photo de ma vie de tous les jours.
    Je me rends bien compte que pour l’instant ce sont mes tripes, mon cœur qui parlent à travers mon blog et que je suis bien loin des « taux de conversion » mais j’avais bien conscience en démarrant, de mon objectif : établir une relation de confiance avec mes lecteurs et voir si ce que j’ai à dire intéresse.
    Merci encore, tes réflexions me font avancer dans mon projet :)
    Caroline

  19. JoanR
    JoanR says:

    Je plussoie d’autant plus l’article que j’ai déjà fait la même remarque dans un commentaire je ne sais où. Et c’est encore plus vrai de nos jours où la déshumanisation s’étend, où les petits commerces disparaissent petit à petit. On a tous besoin de ceux qui nous entourent et de partager. Et quand on cherche un prestataire, on aime bien savoir à qui on s’adresse, comme pour notre coiffeur ou notre boulanger.

  20. www.web-geek.fr
    www.web-geek.fr says:

    Entièrement daccord avec toi Stéphane, le principal est dis ! Restez soi-même et ne pas jouer un rôle, même derrière un écran les gens savent se faire une réelle idée de leur interlocuteur…

  21. Philippe de RoulerMoinsCher
    Philippe de RoulerMoinsCher says:

    Attention à ne pas trop personnifier le blog, pour ne pas tomber dans le sectarisme, le culte du nom, la vénération du gourou (suivez mon regard). Les guignols qui décrédibilisent le blogging jouent sur le culte de la personne, du personnage, de la star… attention à ne pas vouloir les imiter, à ne pas tomber dans ce travers qui au final n’est là que pour masquer d’autres errances…

    • Stephane 4h18
      Stephane 4h18 says:

      Bien entendu, il faut trouver un subtil équilibre entre expérience personnel (d’un point de vue pro), et points de vues personnel.
      IL ne faut pas tomber dans le gurutisme façon Olivier Roland, LMF, ou Amacker.
      D’ailleurs, leurs carences sont mises à jour en ce moment, et ça fait très mal.

  22. Yvan
    Yvan says:

    Tu sais Stéphane, à chaque fois que je lis une de tes articles je dois toujours me remettre en question sur la façon dont je peux me comporter en blogging pas parce que je suis directement concerner mais parce que je trouve que chaque bloggeur devriez apporter son originalité sur la toile, en tout cas pour toi c’est un bon exemple que tu donne a tes lecteurs, si nom pour moi je tiendrai toujours compte de tes mots en rédigeant mes articles…..bonne continuation mon ami !

    • Stéphane
      Stéphane says:

      Le blogging, la communication, c’est aussi se remettre en question en fonction de l’évolution de notre univers proche, qui bouge souvent (:
      Bon courage, et merci à toi.

Ça ping !

    Votre identité, votre meilleur atout | Blogs | Scoop.it says:

    [...] Pour réussir un blog, mieux vaut ne pas copier celui du voisin et faire preuve d'une identité propre. Cliquez ici pour savoir pourquoi et comment Votre identité, votre meilleur atout est un article original de 4h18.  [...]

Les commentaires sont fermés.