Articles

Enfold : Le thème WordPress par excellence

Tout au long de l’existence de 4h18, j’ai eu le loisir d’essayer divers thèmes WordPress. J’ai commencé avec un thème gratuit, puis comme je n’avais pas l’intention de délier les fils de la bourse, j’ai entrepris  de créer mon thème de toutes pièces.

J’ai fonctionné avec ce dernier durant de longs mois. Puis, je suis passé sur le thème Modernize. Après quelque temps, je me suis trouvé un peu à l’étroit dedans. De plus, il embarquait tout un tas de custom post dont je n’avais pas l’utilité.

Bien sûr, j’avais désactivé tout cela dans les fonctions, mais voilà, j’avais envie de changement. Je me suis alors mis en quête du nouveau thème de 4h18.

Je voulais quelque chose d’assez épuré, de clean, pas de zigouigoui inutiles. L’essentiel. Et si possible, un tableau d’options qui ne soit pas le cockpit d’un Airbus !

theme wordpress enfold

Découvrez l’un des tout meilleur thèmes pour WordPress

Enfold, le souci du détail

Enfin, il fallait des finitions au top, je voulais vraiment que le designer possède ce souci du détail. Je ne vous cache pas que j’ai cherché un moment !

Et finalement, je suis tombé sur Enfold. Et là ! Révélation. Tout ce que je voulais, comme je le voulais, là où je le voulais.

Enfold ne propose pas des millions d’options inutiles, son utilisation reste simple, mais propose un excellent degré de personnalisation.

En outre, il est désigné pour accueillir GravityForms et WooCommerce, pas besoin que je mette les mains dans le css, c’est tant mieux, car j’utilise ces deux extensions. Voilà du temps de gagné. En plus, l’intégration de ces extensions est franchement une réussite.

En outre, Enfold propose un modèle très, très, très pratique. Imaginez que vous souhaitiez mettre en place une page de capture. Généralement, ces pages ne proposent ni menu, ni sidebar, et un footer réduit à sa plus simple expression.

Ceci est fait dans le but d’empêcher l’internaute de l’échapper de la page. Dans la plupart des cas, avec un thème classique, réaliser cette page oblige à passer par le code. C’est parfois un véritable parcours du combattant. Avec un Enfold, c’est un jeu d’enfant, vous verrez cela dans la vidéo. Créer des landing pages devient un vrai plaisir ! Bon visionnage.

Démonstration du thème Enfold

Je veux ce thème !

Ayez la partagitude, c'est ça la bloguitude !

 Partager sur G+


A lire pour compléter vos compétences sur le sujet

Ressources pour votre blog

guide blogueur pro pdf

WordPress : Comment choisir un thème

Vous avez installé WordPress, et maintenant, vous partez en chasse du thème idéal. Comme beaucoup, vous allez écumer la toile à la recherche de la perle rare.

Vous allez passer des heures et des heures à chercher votre bonheur. Problème, vous ne savez ce que vous voulez. Et vous allez faire un choix sans réellement savoir ce dont vous avez besoin.

Alors qu’allez-vous faire ? Vous allez regarder, essayer quelques thèmes sur les sites de « preview », voir si les slider sont jolis, etc… En gros, vous allez vous fixer sur les aspects cosmétiques. Ce qui, à mon sens, reste une erreur. Nous allons voir pourquoi.

Qu’est-ce qu’un site ?

En premier lieu, c’est un ensemble de contenu, classés, triés, rangés, architecturé de façon à présenter un ensemble cohérent, du moins, dans l’absolu. Votre site, c’est avant tout cela. Du contenu.

Votre site, c’est aussi vous, votre identité, ou celle de votre entreprise. Dans le second cas, pour peu que vous ayez déjà du matériel de communication, vous avez déjà votre charte graphique, donc, vous savez quelles sont vos couleurs. Ce qui n’est pas rien !

Dans le cas d’un auto-entrepreneur, la charte n’étant pas toujours une priorité, le choix des couleurs reste à définir. C’est ici que votre propre identité peut vous aider. Votre entreprise, c’est vous, et vous seul. Elle vous ressemble, vous visez avec au quotidien, le jour, la nuit, le week-end. Le choix du thème peut (doit ?) être l’occasion de démontrer cette symbiose entre vous et votre projet professionnel.

Valoriser le contenu

Tout comme vous, j’ai passé bien du temps à chercher, tester, et j’ai investis pas mal d’argent dans la recherche du bon thème.

En ce qui me concerne, les choses se sont arrangées quand j’ai commencé à comprendre que ce ne sont pas les artifices et autres gadget qui font la qualité d’un thème, mais le contenu en premier lieu et la page qui présente vos billets !

Si l’on regarde un peu, sur quelle page les visiteurs sont le plus présents ? Les articles ! Il faut que cette page-là soit nickel ! Hors de question qu’elle soit chargée, bancale, moche, lourde, difficile à lire.

Dans votre thème, cette page est le fichier single.php. Voici donc un bon point de départ, allez voir à quoi ressemble un billet sur le thème que vous ciblé.

Mon conseil : vérifier que les billets soient lisibles, que vous avez le choix des typos, que le texte soit aéré et agréable à lire.

Bien choisir son thème

Bien choisir un thème WordPress

La page d’accueil

L’autre page la plus visité demeure l’éternel page d’accueil. En ce qui me concerne, j’aime qu’elle soit flexible, comprenez que j’aime pouvoir en faire ce que je veux, comme par exemple supprimer les sidebar, l’entête du site, créer divers bloc de contenus, etc…

L’objectif étant d’avoir une page qui soit la mienne, et même si j’utilise un template, je veux pouvoir personnaliser à minima sans être obligé de rentrer dans le code.

Mon conseil : regarder si le template embarque un page builder

Retour sur le contenu

Je vous en parlais en introduction, et ce n’était pas un hasard, le contenu est le cœur de votre site. C’est votre trésor, votre diamant.

Et si votre choix découlait du contenu ? Vous allez me dire que vous n’avez pas encore écrit une ligne car votre site est en cours de création ? Je vais vous répondre que vous allez faire une bêtise !

Avant même de penser au thème, vous devriez au moins posséder une dizaine d’articles prêts à être publiés. Ça, c’est la première chose.

Ensuite, en lisant ces billets, quelles couleurs pourriez-vous mettre sur chacun ? Drôle de question. Pas tant que cela, un billet technique peut-être bleu, ou vert, une humeur peut-être rouge, orangé, et ainsi de suite. En faisant ensuite le tri, vous obtiendrez deux à trois couleurs. Voilà également une piste à utiliser.

Prenons également le thème du site. L’univers de la cuisine n’est pas le même que celui de l’high tech. La façon dont vous allez présenter le contenu à vos lecteurs pourra varier.

Et qui dit information, dit contenu. Quelles sont vos rubriques fortes ? Que souhaitez-vous valoriser ? Des services, des produits, vous avez un site d’entreprise, une boutique en ligne, un site pour vous « brander », un blog personnel, etc… Chaque type de site doit être traité avec ses propres spécificités.

Par exemple, un slider géant, oui, pour un site ou l’image peut avoir un véritable impact, de fait, selon votre secteur, ce n’est pas forcément utile.

La signification des couleurs

Ici, je suis vraiment partagé. Le rouge, la vie, l’amour, la colère. Le vert, l’espoir, etc… Bon. Je ne vais pas dire que cela c’est de la connerie. Je n’irais pas contre des années d’études menées par un grand nombre de personne.

Toutefois, je trouve cela restrictif en termes de créativité. Et vouloir vous fier à un dictionnaire, pourquoi pas. Cependant, vous risquez bien de vous retrouver enfermé et un peu à l’étroit.

Côté technique

Compliqué de savoir réellement ce qu’un thème a dans le ventre avant de l’avoir testé. En effet, malgré la masse d’informations que les créateurs peuvent vous donner, vous ne pourrez pas évaluer les risques d’incompatibilité avec vos plugins par exemples.

En effet, les thèmes premium embarquent de plus en plus un nombre conséquent de fonctionnalités, donc, de plugins, ces derniers n’étant parfois pas compatibles avec d’autres.

De plus, dans certains cas, le thème embarque tout un tas de fonctions dont vous n’aurez pas l’utilité, il faudra donc allez fouiller dans le code sources, souvent le functions.php du thème, pour aller désactiver ces quelques fonctions.

Mon retour d’expérience

Choisir un thème ne doit pas se faire uniquement sur l’aspect visuel. A mon sens, le choix doit venir d’abord du contenu. Enfin, tant que vous n’aurez pas testé le thème réellement, il vous sera difficile de savoir si oui non c’est le bon. Prévoyez donc un budget capable d’engloutir deux à trois thème.

Enfin, tant que faire se peut, fuyez les thèmes gratuit, souvent mal finis, et parfois porteur de faille de sécurité. Préférez un premium, avec lequel vous aurez un accès à un support et des mises à jour régulières.

Sur quels sites choisir son thème ?

Par nature, j’aurais tendance à éviter les sites avec abonnement, comme Woothemes. En effet, je n’ai pas besoin d’avoir accès à des dizaines de thèmes, par ailleurs, tous les thèmes ne se valent pas.

Je préfère largement une « marketplace » comme themeforest, où je peux acheter un thème à la fois . De plus le choix est vraiment vaste, et les travaux proposés sont de bonne qualité. Des efforts ont vraiment été fait pas les créateurs pour proposer de thèmes de bonne facture. Par ailleurs, le support et les mise à jour ne sont pas oubliés.

Enfin, si vous débutez, vous pouvez également vous tourner vers Elegant Themes , qui propose plus de 80 thèmes pour une bouchée de pain. Certes, c’est un site avec abonnement, mais ici, le tarif pousse vraiment à la réflexion.

Ayez la partagitude, c'est ça la bloguitude !

 Partager sur G+


A lire pour compléter vos compétences sur le sujet

Ressources pour votre blog

guide blogueur pro pdf

La galère du premium

Whaoo ! Mais quel merdier mes amis ! Si j’avais su… Voilà 48h00 (presque) perdues. De quoi je parle ? De ce foutu putain de thème que j’ai acheté en début d’année, n’ai nommé Builder. A ce moment-là, l’objectif était de donner un aspect plus professionnel à mon bon vieux 4h18. Si j’avais su…

J’ai donc fait comme tout à chacun, avec un large tour d’horizon, puis, j’ai rétrécie peu à peu le champ tout en restant le plus possible collé à mes besoins. Et finalement, j’ai donc opté pour Builder. Le truc avait l’ai plutôt bien, à la fois sobre et élégant. Et la sobriété, j’adore.

[v_icon color="#444444" size="20px" name="awesome-thumbs-down"] Et vogue la galère

Hors, j’ai rapidement déchanté. D’une part, le code embarque une épaisse surcouche de développement conçu par le créateur du thème. Il aurait voulu que l’on ne puisse pas modifier son thème qu’il n’aurait pas fait autrement. Et ça, ça m’agace. Si je dois passer des heures à tenter de comprendre comment le mec a pondu son truc juste pour modifier une fonctionnalité, ça me gonfle.

Jouer à qui gagne, perd

Comprenez-moi, j’achète un thème pour gagner du temps. Ce qui m’importe en premier lieu, c’est le squelette, la structure CSS. Globalement, les fonctions natives, je m’en passe volontiers, et j’aime pouvoir les désactiver ou cas échéant, les modifier pour mes besoins.

Dans le cas de Builder, bah… Mauvaise pioche. Mais bon, je n’allais pas me décourager, et son rendu visuel me plaisait vraiment. Me voilà donc partis pour réaliser mon thème enfant afin de ne pas être impacter par d’éventuelles mises à jour futures. Mauvaise idée. Pour la première fois, je me retrouve avec thème qui ne fonctionne pas avec un thème enfant ! C’est pourtant devenu un des mécanismes de bases de WordPress ce truc. Et bah non.

Là où j’ai commencé à vraiment m’inquiéter, c’est lorsque j’ai découvert l’incapacité du thème à fonctionner avec Jetpack pour la partie commentaire. J’ai mis le nez dans le code, et là… Mais un bordel sans nom. Le type avait tout simplement remplacé toutes les fonctions natives de WordPress par les siennes. Et pour tout ! Disparu la plupart des marqueurs WP. Tout était régi par ses propres fonctions, l’horreur.

Je poste un message sur le forum de support, et le type me demande ce qu’est Jetpack ! Non, mais allô quoi comme dirait l’autre. Tout ça pour m’expliquer qu’il ne changera pas une seule ligne de code pour rendre son thème compatible. Me voilà en galère, obligé de chercher une solution de replis.

Se retrouver comme un con

De fil en aiguille, j’arrive à m’en sortir et à mettre le site en ligne. Mais ça rame. Le thème est lourd et embarque des tonnes de JS pour tout et rien. Le coup de grâce survient ce mardi 19 Mars au soir. Je me retrouve par hasard à vérifier mon site sur IE9 suite à une mise à jour de plugin. Et là… le drame. Le site est juste inutilisable. Rien à voir avec la mise à jour en question. Non, c’est juste mon thème qui n’est pas compatible !

Me voilà comme un con ! Je me traine depuis 3 mois un thème qui ne ressemble à rien sur IE. La belle affaire, j’ai l’air d’un con moi en tant que pro. J’ai passé la soirée à tenter de comprendre, de chercher. Mais pas moyen de régler le problème rapidement.

[v_icon color="#444444" size="20px" name="awesome-undo"] Marche arrière, j’arrête les frais !

Coup de sang ! Je copie ma base de données, je remonte 4h18 à l’identique sur un domaine de test. Et me voilà repartis avec Modernize. Avec l’appui de la Communauté « Parlons Blog »sur Google+, je fais mes tests, je monte et démonte mes pages. Pour finalement arriver à quelque chose qui me ressemble. Moi qui ne voulait pas changer de thème durant l’année, je me suis retrouvé à faire une belle marche arrière.

Ce qui est emmerdant dans tout ça, ce que quel que soit votre niveau de compétences, acheter un thème premium, parfois, ça peut virer à la galère. Alors, ça va, on parle de 60$. Mais pour certaines personnes, c’est une somme. Et c’est chiant. On ne sait ce que l’on achète qu’une fois que l’on a mis le nez dedans.

Conclusion ? J’estime m’en sortir à moindre frais, et puis, quand je vois ce que j’ai pu mettre en ligne en moins de 48h00, ça va, je ne suis pas mécontent du boulot. Je reste néanmois navré de devoir vous imposer ce nouveau changement, là, ça me gonfle, mais tout comme vous, je dois faire avec. Alors, je me console en me disant qu’il est plutôt joli ce 4h18 là non ?

Ayez la partagitude, c'est ça la bloguitude !

 Partager sur G+


Ressources pour votre blog

guide blogueur pro pdf

Une astuce pour choisir son thème

Choisir un thème pour son WordPress, c’est rigolo, mais quelle galère ! Comment choisir ? Comment ne pas se gourer ? Voici une piste à suivre, ou pas.

De prime abord, qu’allez-vous faire ? Foncer tête baissée sur le premier site qui vend du thème WordPress, vous balader dessus pendant un moment, puis, acheter votre thème. Et deux semaines plus tard, bah, finalement, c’est pas le bon thème. Allez, on recommence.

Ce schéma peut se répéter un bon nombre de fois. A force, vous allez y laisser un joli paquet de dollars. Alors, comment pourriez-vous réduire le choix final ? En partant d’un papier et d’un crayon.

Et si on bossait avec la tête ?

astuce pour choisir un theme wordpressDernièrement, je parlais avec un client dont le nom de sa boite comporte le mot « Evasion ». Hors, quand j’arrive sur son site, je vois 5 ou 6 blocs verticaux, qui me font de suite penser à des barreaux de prison, et le tout est en noir et blanc. Evasion oui… Le visiteur s’évade de son site.

Alors, comment faire pour trouver un thème en rapport avec son activité ? Simplement. En listant tous les mots qui lui viennent à l’esprit quand il pense « évasion ». Puis, chercher des mots adjacents à cette première liste. Une fois cela fait, regrouper les mots par idées. Puis resserrer encore l’étau en regroupant les idées entre elles.

A un moment, il ne restera que 4 ou 5 idées fortes. A partir de là, quelles seraient les couleurs que l’on pourrait y associer ? Une couleur forte et une pour souligner. Voilà, nous avons l’idée du site, et ses couleurs. Avec ça, il est quand même plus simple de partir à la chasse au thème !

Vous pourriez partir en vous basant sur la signification des couleurs, oui. Mais mauvaise idée. Parce que ce n’est pas à vous de fondre dans une signification chromique. La rouge, la vie, l’amour, la colère ? Donc, si votre site ne parle ni de cul, de sentiments, de colère, vous ne pourriez pas l’utiliser ? Bonne blague tiens.

Vous, votre entreprise, vos idées

Ce qui doit prédominer dans le choix de votre thème, c’est ce que votre site doit dégager. Et pour savoir ce qu’il doit dégager, je viens de vous donner une petite astuce. Alors, certes, elle va vous demander du temps. En général, une bonne semaine en bossant une heure par jour.

Au bout du compte, ce temps investis sera du temps de gagner pour l’avenir. D’une parce que votre recherche sera plus efficiente (poke @Fabrice, grand fan de ce mot), et de deux, parce votre choix à de meilleure chance d’être un bon choix.

Vous allez me dire, oui, mais un thème premium, je peux changer les couleurs comme je veux. Exact ! Mais si vous ne savez pas quel univers vous souhaitez mettre en avant, ça va être compliqué de changer de couleur tous les 4 matins, et pour votre image de marque, c’est pas le mieux.

Savoir choisir le bon thème, c’est important. Lorsque vos visiteurs débarqueront, ils se sentiront à l’aise, et si vous prenez soin du contenu, ils reviendrons. Respectez votre boulot, respectez vos visiteurs. Cela passe un tas de petits détails. Ces détails, c’est ce qui fait la différence entre un vrai pro et celui qui se proclame pro.

Ayez la partagitude, c'est ça la bloguitude !

 Partager sur G+


A lire pour compléter vos compétences sur le sujet

Ressources pour votre blog

guide blogueur pro pdf