Vendre : Fans ou clients ?

Vendre : Fans ou clients ?

Le business, l'amour et la decepetion du clientFans ou clients ? Devez-vous recruter des fans ou des clients ? Le fan, c’est une relation sentimentale. Et forcément, un fan, à un moment donné, vous allez le décevoir. Comment va-t-il réagir ? Posez-vous la question…

Alors que je discutais avec une personne qui se pense célèbre, cette dernière me disait qu’elle ne voulait pas de clients, mais des fans. Bien. Un fan, sa relation avec son idole est basée sur l’amour, tout du moins, une certaine forme. Hors, en amour, nous sommes nombreux à le savoir, quand ça vire au vinaigre, ça peut sérieusement partir en free style.

Un fan déçu, ça vous démonte une idole de son perchoir en moins de temps qu’il ne le faut pour le dire. On a coutume de dire qu’un client mécontent parlera de sa colère à 100 autres personnes. Et un fan ??? Sur internet, ça peut faire très, très, très mal. D’ailleurs, certaine marque s’y sont cassé les dents sur Facebook.

Avoir des fans, c’est bien. Quand tout va bien. Mais rien ne va jamais tout bien. Et un jour ou l’autre, c’est le drame. Pour oui, ou pour un non. Et là, vous allez prendre cher. Et même, dans certains cas, très cher. Le fan est amoureux, limite endoctriné, il est prêt à boire vos paroles, à prendre ce que vous dites pour argent comptant. Il est malléable à souhait. Il est con.

Mais il n’y a rien de plus terrible qu’un con qui se réveil. Parce que lui, autant il a pu être con, autant il va vous faire une promo d’enfer, vous pouvez lui faire confiance. Et là, pour rattraper le coup, bah c’est pas gagné.

Les histoires d’amour finissent mal, en général

Un client mécontent, avec quelques trésors d’écoute, un discours (honnête) ainsi qu’un véritable geste commercial, vous avez des chances de vous en sortir. Un fan ? Point de commerce ! C’est affaire de cœur. Et l’amour, ça ne s’achète pas. Si vous l’avez pris pour un con (ce qu’il est), et qu’il s’en rend compte, c’est fini, il est perdu. Au revoir up sell et beaux articles transis d’amour. Bonjour l’article fumeux et la sale réputation, faites-lui confiance pour vous arranger votre produit.

Recruter des fans sur la base d’un joli discours, les bercer d’illusions, leur promettre la lune, oui, pourquoi pas, n’importe quel benêt sait faire. Vient chez moi, je te promets de devenir riche en 31 jours. Mais quel est le con qui ne saurait pas faire une telle promesse ?En revanche, tenir une telle promesse, c’est une autre paire de manche, et rebalancer l’échec sur l’autre, à un moment, va y avoir un os. C’est pas la faute à moi, ça va un temps. Une fois, deux fois… mais 400 fois, à un moment, y’en a qui vont se dire que le problème c’est pas eux. Et ils auront raison.

L’abrutis qui achète n’importe qui

S’il n’existe pas de cons qui vendent mais que des abrutis qui achètent n’importe quoi, il n’est rien de plus terrible qu’un abruti mécontent. Parce que celui-là, il va vous démolir, par tous les moyens qu’il peut. Et même s’ils sont limités, ne le prenez pas pour un petit trou du cul sans importance. Avec le net, même le dernier des clampin peut vous ruiner une affaire qui tourne. C’est ça qui est magique ! Tout le monde possède un peu de pouvoir. Ne l’oubliez pas.

Fan ou client ? Que voulez-vous être ? Un demi-Dieu ou un bon vendeur ? Un intouchable qui se moque du monde, ou une personne gardant les pieds sur terre et le respect pour ses clients ? Etre un demi-Dieu, c’est aussi prendre la responsabilité de out ce qui ne va pas, et savoir y apporter une solution pour que ça marche. Dans le cas contraire, c’est une arnaque. Aurelio sait de que je parle.

L’acte d’achat de vos client engage votre responsabilité, ne l’oubliez pas. Ne cherchez pas une relation amoureuse avec vos clients. Faites votre job, assurez convenablement vos SAV, tenez vos engagement, c’est le plus important. 


Ayez la partagitude, c'est ça la bloguitude !


 Partager sur G+


Ressources pour votre blog

5 réponses
  1. yop
    yop says:

    Les fans apple sont les + relous. ils veulent absolument te refourguer leur camelote.
    j’ai hâte que cette marque disparaisse

Les commentaires sont fermés.