Guide de rédaction d’un article en 8 points, pour le débutant

Plonge dans l’art de créer des articles captivants avec ce guide de rédaction. De choisir un sujet unique à conclure avec force, apprends à structurer ton contenu, à enrichir tes textes d’exemples actionnables, et à peaufiner ton SEO. Transforme tes mots en messages qui marquent.

Comment bien écrire tes articles pour ton site web

Dans l’océan tumultueux qu’est Internet, où chaque mot compte et chaque idée lutte pour sa survie, comment rédiger un article qui non seulement survit mais prospère ?

Si tu te sens submergé par la perspective de naviguer dans ces eaux, respire profondément. Ce guide est ta bouée de sauvetage.

De l’art de choisir un sujet unique à la magie des liens internes, je te dévoile les secrets pour transformer tes mots en phares brillants, attirant les lecteurs comme des papillons vers la lumière.

Prépare-toi à plonger dans les profondeurs de la rédaction efficace.

1. Un article, un sujet, un seul.

Ah, l’art de se concentrer sur un seul sujet ! Ironique, n’est-ce pas ? Dans cet océan infini qu’est Internet, où l’attention est une denrée plus rare que le dernier gadget à la mode, la tentation est grande de vouloir parler de tout.

Mais camarade, résiste ! Pourquoi ? Simplement parce que ton lecteur est en quête d’une solution précise à un problème précis.

Imagine-toi à la recherche d’une solution pour améliorer ta présence sur les réseaux sociaux et tu tombes sur un article qui, en plus de te parler de stratégie social media, te fait un détour sur le SEO, le branding personnel et comment cuire un œuf parfait. Intéressant ? Peut-être. Efficace ? Absolument pas.

Se focaliser sur un seul sujet permet de :

  • Clarifier ta pensée et ta proposition de valeur. Moins tu disperses ton attention, plus tu es à même d’approfondir et de raffiner ton message.
  • Augmenter l’engagement et la rétention de ton audience. Les gens viennent chercher une réponse spécifique. Donne-la leur sans les faire naviguer à travers un labyrinthe d’informations non pertinentes.
  • Améliorer ton référencement naturel. Google et autres moteurs de recherche aiment l’expertise. Un article ciblé et approfondi sur un seul sujet sera perçu comme plus autoritaire qu’un pot-pourri d’idées.

Traiter un sujet à la fois n’est pas limiter son champ d’expression, mais plutôt affûter sa plume pour percer le cœur de la question.

C’est transformer une vague d’informations en une flèche précise, capable de toucher directement le besoin de ton lecteur.

Maintenant que le décor est planté pour notre premier point, es-tu prêt à plonger dans l’art de l’introduction ?

2. Une introduction, pour cadrer le propos, annoncer de quoi tu vas parler

L’introduction ! Cet avant-goût qui donne au lecteur l’envie de plonger tête la première ou de fuir à toutes jambes. L’introduction est l’hameçon, l’invitation à la danse, le premier regard échangé qui dit : « Accroche-toi, camarade, tu ne voudras pas manquer ça. »

Mais comment faire pour que cette introduction soit irrésistible ? Voyons ça ensemble.

Cadrer le propos : Avant même de taper le premier mot, sois clair sur ce dont tu vas parler. L’introduction doit refléter le sujet central de ton article. Si tu parles de comment booster sa confiance en soi, n’embrouille pas ton lecteur avec des anecdotes sur la dernière tendance TikTok.

Accrocher le lecteur : Utilise une question, une statistique surprenante, une affirmation audacieuse, ou même une courte histoire. L’objectif est de créer un lien émotionnel dès les premières lignes.

Par exemple, si ton article parle de la gestion du temps, pourquoi ne pas commencer par : « Savais-tu que la majorité des entrepreneurs perdent 30% de leur journée sur des tâches non productives ? Imagine récupérer ce temps… »

Annoncer la couleur : Dis clairement ce que le lecteur va apprendre ou découvrir. Pas besoin de mystère ici, mon ami. Si ton article offre des stratégies pour améliorer la productivité, dis-le. Cela établit une attente et donne au lecteur une raison de continuer.

Utiliser la psychologie inversée : N’hésite pas à jouer un peu. Une touche de sarcasme ou une provocation légère peut piquer la curiosité. « Tu penses peut-être avoir essayé toutes les techniques de productivité sous le soleil. Eh bien, laisse-moi te montrer pourquoi tu te trompes. »

L’introduction est ta chance de faire une première impression mémorable. Elle doit être suffisamment engageante pour capturer l’attention, informative pour établir le sujet, et séduisante pour retenir le lecteur. Et n’oublie pas, une bonne introduction est comme une promesse. Une promesse que le reste de ton article va non seulement tenir, mais surpasser.

Prêt à déballer le cœur de ton sujet et à développer les points essentiels ?

3. Développer les points essentiels, ne pas tourner autour du pot

Maintenant, camarade, tu as capturé l’attention de ton lecteur avec une introduction percutante. Il est temps de plonger dans le vif du sujet et de développer les points essentiels de ton article. Ici, l’objectif est double : être à la fois exhaustif et direct. Pas de place pour la tergiversation.

Aller droit au but : La clarté est reine. Chaque paragraphe doit servir ton argumentation ou apporter de la valeur ajoutée à ton lecteur.

Demande-toi : « Ce que je suis en train d’écrire, est-ce que cela aide vraiment mon lecteur à comprendre ou à mettre en pratique le sujet dont je parle ? » Si la réponse est non, réfléchis à deux fois avant de l’inclure.

Structurer logiquement : Organise ton contenu de manière à ce que la lecture en soit fluide et logique. Utilise des sous-titres pour séparer les différentes sections. Cela aide non seulement à la lisibilité mais permet également au lecteur de suivre le fil de ta pensée.

Développer chaque point essentiel : Pour chaque idée clé, prends le temps de l’expliquer, de l’illustrer et de la démontrer. Utilise des données, des études, des exemples concrets pour étayer tes propos. Ce n’est pas le moment d’être vague. Si tu affirmes quelque chose, montre pourquoi et comment.

Rester concentré sur le sujet : Il est facile de se laisser emporter et de commencer à divaguer sur des tangentes à peine liées au sujet principal. Résiste à cette tentation. Si tu trouves que tu t’éloignes du sujet, pose-toi la question : « Est-ce que cela contribue directement à ce que je veux que mon lecteur comprenne ? ». Sinon, garde l’idée pour un autre article.

Utiliser des bullet points pour les listes : Lorsque tu présentes plusieurs idées, stratégies, conseils, ou exemples, les listes à puces sont tes alliées. Elles rendent l’information plus digestible et permettent au lecteur de saisir rapidement les points clés.

En suivant ces principes, tu assureras que le corps de ton article est non seulement informatif mais également engageant et facile à suivre. C’est dans cette partie que tu délivres la promesse faite dans ton introduction. Alors, assure-toi de le faire avec brio.

Prêt à évoquer la manière de rendre tes exemples factuels et actionnables ?

4. Donner des exemples factuels

Après avoir déployé le cadre de ton discours, il est temps d’enrichir ton article avec la sève qui nourrit véritablement l’appétit de ton lecteur : les exemples factuels et les éléments actionnables. C’est ici que la théorie rencontre la pratique, et que les mots prennent vie.

Incorporer des exemples concrets : Les exemples servent de ponts entre l’abstraction des idées et la réalité tangible du lecteur. Ils transforment un conseil générique en un guide pratique.

Lorsque tu parles de l’importance de la routine matinale pour la productivité, illustre avec l’exemple d’une personnalité connue, ou encore mieux, partage une anecdote personnelle. Cela donne un visage à ton conseil.

Rendre les conseils applicables : Chaque fois que possible, transforme tes conseils en actions simples que ton lecteur peut entreprendre immédiatement.

Si ton sujet est d’améliorer la confiance en soi, ne te contente pas de dire « soyez confiant ». Propose des exercices de visualisation, des affirmations à répéter chaque matin, ou des défis à relever pour sortir de sa zone de confort.

Utiliser des études de cas : Les études de cas fournissent un cadre narratif qui rend les données et les stratégies plus digestes. Elles montrent non seulement ce qu’il faut faire mais comment le faire, en détaillant les étapes et les résultats obtenus. C’est l’illustration parfaite de la route entre le point A, où se trouve ton lecteur, et le point B, où il aspire à être.

Démontrer par l’exemple : Si tu prêches l’efficacité d’une technique particulière, montre comment tu l’as appliquée toi-même ou comment elle a été mise en œuvre par d’autres avec succès.

Des screenshots, des graphiques, des témoignages peuvent servir de preuves tangibles qui renforcent ton argumentation.

Fournir des ressources complémentaires : Liens vers des outils, des applications, des livres, ou même d’autres articles de ton blog. Tout ce qui peut aider ton lecteur à mettre en pratique tes conseils devrait être facilement accessible. Cela transforme ton article en une véritable mine d’or pour celui qui cherche à agir.

En appliquant ces principes, tu transformes ton article en un manuel d’action, pas seulement en un exposé de bonnes intentions. Tu donnes à ton lecteur non seulement l’inspiration mais aussi les moyens concrets de transformer cette inspiration en action.

Maintenant que nous avons équipé notre lecteur avec des outils pratiques, prêt à boucler la boucle avec une conclusion solide ?

5. Donner une conclusion en reprenant l’essentiel

La conclusion.Ce moment où tu as l’occasion de tisser ensemble tous les fils de ton récit, d’offrir une dernière dose d’inspiration et de laisser une impression durable dans l’esprit de ton lecteur. La conclusion n’est pas juste un « au revoir »; c’est un « à bientôt », une invitation à poursuivre le voyage que tu as commencé ensemble.

Résumer les points clés : Commence par rappeler succinctement les idées principales que tu as abordées. C’est comme montrer à ton lecteur une carte du territoire parcouru, en soulignant les étapes principales du voyage.

« Nous avons exploré ensemble l’importance de X, vu comment Y peut transformer Z, et découvert les bienfaits de A.« 

Réaffirmer la valeur de ton article : Remets en avant l’importance du sujet traité et pourquoi ton lecteur est plus riche en connaissances et en outils après t’avoir lu. « Armé de ces stratégies, tu es maintenant prêt à relever le défi de…« 

Inclure un appel à l’action (CTA) : Quelle est la prochaine étape pour ton lecteur ? Peut-être souhaites-tu qu’il applique un des conseils donnés, qu’il télécharge un guide complémentaire, qu’il s’inscrive à ton newsletter, ou qu’il laisse un commentaire avec ses pensées. Sois clair et direct. « Maintenant que tu connais les secrets de…, pourquoi ne pas commencer par… ?« 

Ouvrir sur l’avenir : Donne à ton lecteur un aperçu de ce qui l’attend s’il met en pratique ce qu’il a appris. Encourage-le à imaginer le potentiel de transformation. « Imagine où tu pourrais être dans six mois si tu commences aujourd’hui…« 

Inviter à la réflexion : Pose une question ouverte ou offre une pensée finale qui encourage ton lecteur à réfléchir plus profondément sur le sujet. « Quel premier petit pas vas-tu choisir d’entreprendre aujourd’hui pour changer ton demain ?« 

En peaufinant ta conclusion avec soin, tu assures que ton article ne se termine pas sur une note fade, mais qu’il résonne et inspire longtemps après que le dernier mot ait été lu.

C’est ton moment pour sceller l’accord, pour convaincre ton lecteur que le temps passé avec toi était précieux et, surtout, pour l’inviter à continuer son exploration avec toi comme guide.

Prêt à ajouter du panache à ton article avec des techniques de mise en exergue ?

6. Utiliser la mise en exergue : gras et italique pour souligner les points importants.

Dans l’art de la rédaction, la mise en exergue est à ton texte ce que les épices sont à un plat : elle peut le transformer de fade en savoureux.

Utiliser le gras et l’italique avec sagesse peut non seulement attirer l’attention sur les concepts clés mais aussi améliorer l’expérience de lecture de ton audience. Voici comment maîtriser cet art délicat.

Gras pour l’impact : Lorsque tu souhaites que quelque chose se démarque clairement dans ton texte, le gras est ton allié. Utilise-le pour les idées principales, les conclusions fortes, ou les appels à l’action.

Cela aide le lecteur à rapidement identifier les points cruciaux, surtout s’il survole l’article. « L’optimisation du temps est cruciale pour tout entrepreneur souhaitant maximiser sa productivité. »

Italique pour l’accentuation : L’italique est parfait pour mettre en avant des termes spécifiques, des citations, ou pour ajouter une touche d’emphase à certains mots.

Cela peut aussi aider à différencier les pensées ou les dialogues dans ton texte. « Il est essentiel de se rappeler que le temps, c’est de l’argent. »

Combinaison pour la nuance : Parfois, tu voudras peut-être combiner le gras et l’italique pour un effet spécifique, bien que cela doive être utilisé avec parcimonie pour ne pas surcharger ton texte.

Cela peut être utile pour des titres secondaires ou pour attirer l’attention sur des éléments particulièrement importants qui nécessitent une double accentuation.

Consistance pour la clarté : Assure-toi d’utiliser ces outils de manière cohérente à travers ton article. Si tu décides d’utiliser le gras pour tous les appels à l’action, continue ainsi jusqu’à la fin.

Cette cohérence aide le lecteur à comprendre rapidement la structure de ton article et ce à quoi il doit prêter attention.

Équilibre pour l’élégance : Comme pour tout dans la vie, l’équilibre est clé. Un surusage du gras ou de l’italique peut rendre ton article difficile à lire et distraire le lecteur du message principal.

Utilise ces outils avec parcimonie, comme des touches de finition plutôt que comme des éléments de base de ton écriture.

En maîtrisant l’art de la mise en exergue, tu donnes à ton texte une dimension supplémentaire, facilitant la lecture et soulignant subtilement ce qui importe vraiment. C’est une compétence précieuse qui, si elle est bien utilisée, peut considérablement améliorer l’engagement et la rétention de ton contenu.

Prêt à plonger dans les subtilités du SEO pour donner à ton article la visibilité qu’il mérite ?

7. Pour le SEO

Le SEO ! Ce mystérieux art de s’assurer que ton travail est trouvé par ceux qui en ont le plus besoin.

La bonne nouvelle, mon ami, c’est qu’optimiser ton article pour les moteurs de recherche ne nécessite pas de sacrifier ta créativité ou ta voix unique.

Voici comment naviguer dans ces eaux parfois turbulentes avec grâce et efficacité.

Choisis judicieusement ton expression clé : Avant même de commencer à écrire, détermine quelle est l’expression clé qui résume le mieux ton sujet.

Cela devrait être quelque chose que ton public cible est susceptible de rechercher. Une fois identifiée, cette expression clé sera le phare guidant la structure et le contenu de ton article.

Intègre l’expression clé naturellement : Utiliser ton expression clé dans le titre, les sous-titres, et tout au long de ton article renforce son importance aux yeux des moteurs de recherche.

Mais attention à la sur-optimisation ! Ton objectif premier est d’écrire pour des êtres humains, pas pour des algorithmes. Assure-toi que l’utilisation de ton expression clé reste fluide et naturelle.

Varie avec des synonymes et des termes connexes : Google et les autres moteurs de recherche sont devenus incroyablement habiles à comprendre le contexte et les variations sémantiques. Utiliser des synonymes et des termes liés à ton expression clé peut aider à enrichir ton contenu et à éviter la lassitude de la répétition.

Par exemple, si ton expression clé est « améliorer la productivité », des termes comme « booster l’efficacité », « gestion du temps », et « stratégies de travail intelligent » peuvent ajouter de la variété tout en restant pertinents.

Attention à la densité des mots-clés : Il n’existe pas de règle stricte concernant la densité idéale des mots-clés, mais une surcharge peut nuire à la lisibilité de ton article et pénaliser ton référencement.

Une bonne pratique consiste à inclure ton expression clé là où elle a le plus d’impact : dans l’introduction, dans quelques sous-titres, et dans la conclusion, tout en la dispersant naturellement au travers du corps du texte.

Utilise des balises méta et des descriptions : Ne néglige pas les éléments de SEO hors page tels que les balises méta et les méta-descriptions. Bien qu’elles n’apparaissent pas dans le corps de ton article, elles sont essentielles pour attirer l’attention dans les résultats de recherche.

Assure-toi d’y inclure ton expression clé et de résumer efficacement le contenu de ton article.

En respectant ces principes, tu assureras non seulement que ton article est agréable à lire pour ton audience mais aussi qu’il est facilement découvrable par ceux qui cherchent des informations que tu proposes. Le SEO n’est pas une science occulte, mais une série de bonnes pratiques destinées à maximiser la visibilité de ton contenu.

Prêt à explorer l’importance des liens internes pour enrichir le propos de ton article ?

8. Créer des liens internes

Les liens internes ne sont pas juste un outil de navigation ; ils sont une puissante stratégie pour enrichir l’expérience de ton lecteur et améliorer le référencement de ton site.

En tissant un réseau de liens pertinents, tu invites le lecteur à plonger plus profondément dans ton univers, tout en guidant les moteurs de recherche à travers le contenu de ton site. Voici comment procéder avec finesse et efficacité.

Choisis des articles complémentaires pertinents : L’objectif est d’ajouter de la valeur à l’expérience de ton lecteur. Lorsque tu mentionnes un concept qui a été développé dans un autre article, insère un lien vers celui-ci.

Par exemple, si tu parles de « l’importance du personal branding » et que tu as un article dédié à « comment créer une marque personnelle forte », c’est l’occasion parfaite pour un lien interne.

Utilise un texte d’ancre pertinent : Le texte sur lequel tu places le lien (le texte d’ancre) doit être descriptif et naturel. Évite les ancres génériques comme « clique ici » ; préfère plutôt un texte qui informe le lecteur sur ce qu’il trouvera en suivant le lien, comme « découvre les secrets du personal branding efficace ».

Nourris le parcours du lecteur : Pense à la navigation de ton lecteur comme à un parcours fluide. Les liens internes doivent l’encourager à explorer davantage de contenu qui l’intéresse, créant ainsi un chemin logique à travers ton site. Cela augmente le temps passé sur le site, ce qui est un signal positif pour les moteurs de recherche.

Améliore le maillage interne : Du point de vue SEO, un réseau solide de liens internes aide les moteurs de recherche à comprendre la structure de ton site et la relation entre les différents contenus.

Cela peut aider à augmenter la valeur de pages spécifiques aux yeux des moteurs de recherche, en dirigeant le « jus de lien » vers les articles les plus importants.

Évite l’excès : Bien que les liens internes soient précieux, trop peuvent submerger ton lecteur et diluer l’efficacité de ton maillage interne. Assure-toi que chaque lien ajoute réellement quelque chose à l’article et évite d’insérer des liens internes juste pour le plaisir.

En intégrant intelligemment des liens internes, tu enrichis non seulement l’expérience de lecture en offrant des ressources complémentaires, mais tu contribues également à construire l’autorité de ton site dans son ensemble. C’est une stratégie gagnante pour toi et pour ton lecteur, créant une toile de contenu qui captive et retient l’attention.

Voilà, camarade, nous avons parcouru ensemble les étapes essentielles pour rédiger un article mémorable, de l’idée initiale à l’invitation à explorer davantage. Prêt à mettre ces conseils en pratique et à laisser ta marque dans le monde numérique ?

Que retenir

Alors que notre voyage à travers les méandres de la rédaction d’un article irrésistible touche à sa fin, il est temps de jeter un dernier regard sur les trésors que nous avons découverts ensemble. Gardons en mémoire ces pépites de sagesse, prêtes à être utilisées dans ta prochaine aventure littéraire :

  1. Choisir un sujet unique : Une clarté de focus qui guide le lecteur.
  2. Rédiger une introduction captivante : L’hameçon qui attire et retient.
  3. Développer les points essentiels : Directement au cœur du sujet, sans détour.
  4. Incorporer des exemples actionnables : La passerelle entre théorie et pratique.
  5. Conclure avec puissance : Un rappel des joyaux partagés, scellant l’engagement.
  6. Utiliser la mise en exergue : Gras et italique pour illuminer les points clés.
  7. Optimiser pour le SEO : Les mots-clés comme fil d’Ariane pour les moteurs de recherche.
  8. Créer des liens internes : Des passerelles vers plus de découvertes sur ton site.

Chaque mot que tu poses est une occasion de capturer l’imaginaire, d’informer, d’inspirer, et de transformer.

Avec ces outils en main, tu es maintenant prêt à créer des articles qui non seulement captivent mais qui résonnent longtemps après que le dernier mot a été lu. Bonne écriture, camarade !

Sharon Colin

Rated 5,0 out of 5

Stéphane est un très bon guide qui montre plusieurs solutions à un problème et nous laisse choisir la solution qui correspond le mieux à nos valeurs. Merci pour tes coachings.

Sharon Colin
Verified

Audrey Roit

Rated 5,0 out of 5

Un coach à l’écoute, professionnel plein de ressources et de bonnes idées. Stéphane sait être un mentor discret, qui propose des solutions concrètes et qui n’a pas peur d’échanger, de remettre des choses en question, de motiver les troupes… Car c’est ensemble et par le partage des connaissances (et des avis 😉 ) que nous avançons et que nous évoluons. Je suis ravie d’avoir pu bénéficier de son suivi et je compte garder contact. Merci encore pour ton oreille et ton soutien.

Audrey Roit
Verified

réveille ton Branding

89,99€
Disponible sur Udemy.com
Créé ta marque et domine ton marché. Déjà plus de 170 clients satisfaits. A suivre sur Udemy.com
  • T’as peur de te vautrer, ok ! Alors, en qui croire pour te sauver les miches ?

    Stéphane/
    19 mars 2024
  • La ligne éditoriale pour les nuls

    Stéphane/
    19 mars 2024
  • C’est quoi une stratégie ?

    Stéphane/
    18 mars 2024